Biographie

Né en 1974, Jérôme Richer suit d'abord une formation universitaire en droit, puis après un détour par l'éducation spécialisée, il se dirige vers l'écriture théâtrale et la mise en scène.

Jérôme Richer se nourrit du réel pour écrire ses textes et construire ses spectacles. Son travail est proche du théâtre documentaire. Avec la Compagnie des Ombres (fondée à Genève en 2005), il a notamment écrit et mis en scène La ville et les ombres en 2008 sur l'évacuation du squat Rhino à Genève, Une histoire suisse en 2010, regard subjectif sur l'histoire de son pays, Je me méfie de l'homme occidental (encore plus quand il est de gauche) en 2011 sur la bonne conscience occidentale, Tout ira bien en 2015 sur « nous » et les Roms, La violence de nos rêves en 2017 sur Ulrike Meinhof et la violence révolutionnaire, Nous les aimerons en 2018, spectacle de théâtre inclusif, Si les pauvres n'existaient pas, faudrait les inventer en 2019 sur la pauvreté en Suisse.

Il a aussi mis en scène des auteurs comme Dario Fo et Franca Rame (Médée et autres récits de femmes en 2007), Falk Richter (7 secondes en 2009), Nanni Balestrini (Nous voulons tout en 2011), Antoinette Rychner (Intimité data storage en 2013), Franz-Xaver Kroetz (Haute-Autriche en 2014), Julie Gilbert (Je ne suis pas la fille de Nina Simone en 2018).

En tant qu'auteur, il est lauréat de plusieurs bourses et prix dont la bourse littéraire de Pro Helvetia, fondation suisse pour la culture et la bourse culturelle de la Fondation Leenaards.Trois de ses textes ont reçu le prix de la Société suisse des auteurs (SSA) à l'écriture théâtrale (Naissance de la Violenceen 2006, Écorces en 2008, Défaut de fabrication en 2012).

Ses textes ont été mis en scène, en espace ou en lecture en Suisse, en France, en Belgique, au Luxembourg, au Québec, en Allemagne et aux États-Unis. Ils sont publiés aux éditions Espaces 34, Bernard Campiche et Alna. Ils sont traduits en anglais et en allemand.

Entre 2011 et 2015, il est membre du collectif Nous sommes vivants (Antoinette Rychner, Julie Gilbert, Marie Fourquet, Philippe Soltermann et Jérôme Richer) actif en Suisse, en France et au Québec.

Jérôme Richer anime très régulièrement des ateliers d'écriture, en particulier pour la Haute École de Travail Social (HETS) à Genève.